Le « Duo Varnerin » est avant tout, un savant mélange entre une belle histoire de famille et une délicate rencontre musicale.

Stéphanie la soprano et Mathieu le guitariste, ayant tous deux suivi un parcours et des expériences musicales en solo, ont décidé de mettre leur savoir, leurs affinités musicales et leurs techniques au service de concerts d'une rare qualité.

Ils reviennent, aujourd’hui, sur le devant de la scène avec un répertoire nouveau qu’ils affectionnent particulièrement car composé presque intégralement d’arrangements de Mathieu Varnerin. Ce nouveau concert s’articule autour de la musique française du XXe siècle et trois de ses compositeurs les plus représentatifs : Claude Debussy, Gabriel Fauré et Reynaldo Hahn.

 

Stéphanie Varnerin travaille avec Anne-Sophie Tanguy et Yves Sotin à Paris et obtient son DEM mention très bien au CRR de Saint-Maur-des-Fossés. Elle se spécialise ensuite dans le cadre d’un cycle de perfectionnement en Musique Baroque dans la classe de Robin Troman. Elle obtiendra un CFEM de Formation musicale.

Elle obtient plusieurs récompenses comme le 1er prix d’excellence du Concours international de chant Léopold Bellan (Paris), le 2e prix du Concours européen Ravel-Granados(Marseille), l’Orphée 2010 de L’Académie du disque lyrique décerné par Pierre Bergé pour la production de La Cantatrice Chauve de J-P. Calvin. Elle est lauréate de la compétition Armel Opéra 2013 ainsi que du 1er prix de la compétition internationale de chant baroque de Froville en 2014 (comme de celui du public).

Stéphanie Varnerin a intégré pendant un an L’Ateneo internazionale della lyrica de Sulmona (Italie) où elle travaille auprès de Mirella Freni, Gianni Raimondi, Lucianna Serra, Dario Lucantoni, Italo Nuziata… Elle participe à de nombreuses master class internationales auprès d’artistes prestigieux comme Andréas Scholl, Gérard Lesne, Martin Köningsberger, Wieland Kuijken, José Cura… En 2012, elle se perfectionne à l’Opéra-Studio de Genève dans le cadre de nombreux projets.

Sur scène, Stéphanie Varnerin interprète Mrs Martin dans La Cantatrice Chauve de J-P. Calvin lors de la création française à L’Athénée-Louis Jouvet avec l’Orchestre Lamoureux dirigé par V. Renaud ; Caroline dans La Chauve-Souris de Strauss, Véronique (rôle titre) de Méssager ou encore La Fille de Mme Angot (rôle titre) de Lecoq au Festival d’Aix-les-bains dirigé par B.Conti ou Andreï Chevtchouk. Elle endosse ensuite le rôle de Blanche de la force dans Dialogues des carmélites de Poulenc. Avec l’Opéra-Studio de Genève, elle est Livietta dans Livietta e Tracolo de Pergolesi ou Colette dans Le Devin du village de J-J. Rousseau, dirigé par J-M. Curti. Toujours à Genève, elle tient les rôles de Melle Lambercier et de Melle Goton dans la création mondiale de l’opéra Tic-Tac Rousseau de J-M. Curti.

Elle se produit régulièrement en concert avec Le Collegium Orpheus dirigé par J-M. Labylle dans des programmes Vivaldi, Handel et Mozart ; avec Les Folies du temps dans des cantates ou d’autres œuvres de Bach et de Pergolesi dirigée par Olivier Dejours. Avec l’orchestre Lamoureux elle se produit également en concert avec une sélection d’Airs d’opéra.

Elle est régulièrement invitée dans des festivals tels Volcadiva (Auvergne), le Festival des pays catalans, Frisson baroque (au château de Rentilly avec Les folies du temps dirigées par O. Dejours), au Festival baroque de Froville (avec le Capriccio français dirigé par P. Lefèvre), aux Semaines internationales de l’orgue de Toulon et du Var (avec l’organiste J-C. Gandillet), aux Petites nuits de Sceaux (sous la direction de P. Lefèvre), au Festival de Mosan en Belgique (sous la direction de J-M. Curti)…

www.stephanievarnerin.com

 

Mathieu Varnerin, baigné très tôt dans la musique grâce à sa sœur Stéphanie Varnerin, débute l'apprentissage de la guitare dès son plus jeune âge mais ce n'est qu'après l'obtention d'un baccalauréat scientifique qu'il décide de se consacrer entièrement à l'étude de la musique.
Il obtient ses premières distinctions au conservatoire de Nice dans la classe de guitare de Tristan Manoukian avec un 1er prix de guitare et de musique de chambre. C'est à la suite de ces diplômes et de l'obtention du Diplôme d’étude musicale qu'il s'envole vers Paris pour rejoindre la classe de guitare de Judicaël Perroy pour un perfectionnement.
A cette époque, il fera la rencontre des plus grands maîtres de la discipline à l'occasion de stages, master class et de concours internationaux, comme Roland Dyens, Alberto Pons, Raphaëlla Smith, Fabio Zanon…
C’est finalement en Suisse dans la classe de Dusan Bogdanovic qu’il terminera son cursus académique avec l’obtention d’un master d’interprétation spécialisé et d’un master de pédagogie. En parallèle, il finalise également un certificate of advanced studies (CAS) de pédagogie Kodály, à l’Institut Kodaly de l’Académie de musique Franz Liszt de Budapest.

Sur scène, Mathieu Varnerin, a été invité à interpréter un concerto de Vivaldi avec l’Orchestre de chambre de St Raphaël en 2008 et à créer mondialement la partie soliste du pupitre de guitare pour un opéra Tic-Tac Rousseau de J-M. Curti.
Il partage aujourd’hui son temps entre les concerts solo, la musique de chambre avec le Duo Varnerin, et l'enseignement avec ses élèves de la classe de guitare de l’ESM de Lausanne et de l'école de musique Kodaly de Genève. L’enseignement l’a porté jusqu’au Moyen Orient où il a dirigé un stage de guitare en Cisjordanie avec des élèves Palestiniens et Gazaoui en collaboration avec le Conservatoire Edward Said, la fondation instrument de la paix et la HEM de Genève.
De nature très ouverte, il aime découvrir de nouveaux horizons qu'il intègre à sa musique. C'est pour cela qu'il a suivi les Master Class d'ethnomusicologie de Simha Arom, de l'improvisateur de Jazz Bruce Arnold (professeur à l'université de New-York) et de musique indienne à la Haute école de musique de Genève. Il joue également de la guitare Flamenca et du Oud.